Rencontres In/Out

Le vendredi 18 mars 2016, en milieu d'après-midi, avait lieu un concert à la prison de Namur. Le soir, les mêmes artistes se produisaient à la Maison de la Culture de Namur. Le principe était simple. Toutes les places vendues à la Maison de la Culture permettaient de financer les deux concerts.

Concerts dedans ET dehors

Après une courte première partie assurée par deux participants de l'atelier musical à la prison et leur animateur, les détenus ont eu l'occasion de voir et d'entendre deux artistes aux univers musicaux très différents.

Le premier, Perry Rose est d'origine irlandaise et est issu de la grande famille du cirque. En plus de vingt années de carrière, il a réussi la fusion parfaite entre la pop anglo-saxone et la musique traditionnelle irlandaise qui lui colle à la peau. Tout un univers de chansons simples et belles, de ballades lumineuses et de mélodies irlandaises accrocheuses.

Ayant abordé le thème de la prison au tout début de sa carrière avec sa chanson « Green Bus », c'est tout naturellement que Perry Rose a accepté de participer à cette première édition des Rencontres In/OUT. S'accompagnant à la guitare et entouré d'un violoniste et d'un accordéoniste, il a su emmener le public dans son univers tantôt calme tantôt très rythmé. Les détenus, emportés par son énergie, n'ont pas arrêté de frapper des mains pendant et entre les chansons pour applaudir. Personnellement, je n'ai jamais vu autant de sourires et de rires en même temps dans une prison.

Le second chanteur est Jokke Schreurs. Guitariste virtuose, il est d'origine anversoise. Son univers est tout différent du premier musicien. Influencé essentiellement par le Blues et fasciné par Django Reinhardt, ses morceaux étaient beaucoup plus calmes que ceux de Perry et sans doute plus éloignés de l'univers musical habituel du public mais il les a joués avec tellement de force et de virtuosité que, là encore, le public a été conquis.Il faut dire qu'entre chaque chanson Jokke racontait plein d'anecdotes sur son parcours musical et sur les morceaux qu'il jouait. Ce qui permettait de mieux entrer dans la musique de cet artiste sensible dont l'ouverture musicale et culturelle, l'humour ont permis de capter l'attention et l'intérêt des spectateurs.

Tous les deux furent très applaudis à la fin.

Le soir, à la Maison de la Culture, le public a pu assister au même concert. Des images de l'après-midi, captées par Canal C, étaient aussi diffusées en même temps en fond de scène. Les musiciens se sont interrompus quelquefois pour laisser la place à la diffusion de petits reportages réalisés précédemment par « La Compagnie Buissonnière » à la prison de Namur. Les participants à l'atelier musical et à l'atelier d'arts graphiques ont été filmés lors de ces activités et interviewés. L'anonymat du premier public était, bien sûr, respecté.

Expositions

En arrivant, les spectateurs passaient dans un espace représentant une cellule « habitée » par deux figurants (un comédien, le deuxième n'étant autre que l'ancien juge, Christian Panier, qui parraine cet événement). Les spectateurs ont aussi eu l'occasion d'admirer des œuvres réalisées par des détenus de Namur dans le cadre des ateliers d'arts plastiques.

Cette journée toute particulière a permis de créer un lien entre l'intérieur et l'extérieur de la prison. Elle est à l'initiative de Monsieur Michael Bonnet, visiteur de prison, qui a été soutenu par la Direction de la prison, les détenus, la Compagnie Buissonnière, l'atelier d'arts plastiques du Service d'Aide Sociale aux Détenus de Namur, l'atelier musical de ce même service et de l'ADEPPI, la Maison de la Culture de Namur et son public et de Canal C qui était là pour filmer l’événement et réaliser un documentaire qui est désormais consultable sur internet.

Le reportage de Canal C

Contribution(s) de l'Adeppi

La première partie du concert de Perry Rose a été assurée par deux des participants de l'atelier Musique, accompagné par leur animateur Antonio Carlos Rezende. Cet atelier est mis en place depuis 2015 par l'Adeppi au sein de la prison de Namur.

Les autres projets extérieurs de l'Adeppi